Fiche de qualification :
Audit énergétique et CO2 des activités de transport de marchandises et/ou de personnes

-Qualification : 0607

Libellé de la qualification

Audit énergétique et CO2 des activités de transport de marchandises et/ou de personnes

Définition de la qualification

Réalisation d'un audit visant l'amélioration de l'efficacité énergétique et CO2 des activités de transports de marchandises et/ou de personnes. Cet audit s'intéresse à tout mode de transport (routier, ferroviaire, maritime, fluvial et aérien), à toute source « d'énergie » permettant la réalisation de l'activité de transport, aux différentes distances parcourues (transports locaux, régionaux et longue distance) et à ce qui est transporté (des marchandises, des personnes). Chaque situation dans laquelle un déplacement est effectué, quel qu'en soit l'opérateur (une entreprise publique ou privée, ou que l'opérateur soit exclusivement dédié au transport ou non, que l'activité soit réalisée en propre ou sous-traitée), doit être traitée.
L'audit a pour objectif de :
- définir des indicateurs de performance énergétique et CO2
- définir les différentes solutions permettant l'amélioration de la performance énergétique et CO2 avec un objectif chiffré de réduction associé pour chacune,
- établir un plan d'actions avec les solutions retenues par l'organisme audité sur une période de 3 ans par exemple,

Il comprend les phases suivantes :
- définir le (les) périmètre(s) d'activité sélectionné(s) pour la démarche,
- effectuer une analyse des activités de transport de l'entreprise qu'elle soit exercée en propre ou sous traitée (structure du parc de véhicules, consommations de carburants/énergie, effectifs conducteurs, et toutes les données d'activités telles que les distances réalisées, le tonnage transporté, le chiffre d'affaires...). Elle devra incorporer une description de la méthode de mesure et de suivi des consommations de carburant/énergie par véhicule et si possible par chauffeur utilisée par l'organisme.
- faire un état des lieux de la situation de l'organisme, en particulier au niveau de la gestion de ses données de consommation de carburants/énergie, des données pertinentes à la maîtrise de la consommation d'énergie et des actions déjà mises en œuvre,
- réaliser une étude des solutions d'amélioration de la consommation d'énergie et des émissions de CO2 qui devra être la plus exhaustive possible. Ces solutions devront faire l'objet d'une revue critique sur leur pertinence (impacts, coûts, freins, etc.) et d'une évaluation de leurs potentiels de réduction de consommation d'énergie et d'émissions de CO2,
- définir le plan d'actions propre à l'organisme, avec un objectif pour chaque action retenue et les moyens à mettre en œuvre sur le(s) périmètre(s) retenu(s). Ce plan d'actions sera élaboré autour les quatre axes suivants : véhicule, carburant, conducteur et organisation des flux,
- élaborer les indicateurs de suivi de ces actions qui devront être mis en œuvre.

Critère complémentaire spécifique "Moyens" *

"Moyens humains" :

Le postulant désigne un ou plusieurs référent(s) technique(s) ayant un rôle opérationnel dans la production et/ou la validation des audits énergétiques. Leurs lieux d'établissement est inscrit sur le certificat de qualification du prestataire.
Le nombre de ces référents techniques est de 1 par tranche de 20 personnes de l'effectif œuvrant dans le domaine de l'audit énergétique concerné. Cet effectif doit être justifié.
Le (ou les) référent(s) technique(s) est/sont des spécialiste(s) ayant une expérience approfondie des différents modes de transport (routier, ferroviaire, maritime, fluvial et aérien), des métiers de transport de marchandises et/ou de personnes et dans l'utilisation des différentes formes d'énergies :
- Durée d'expérience requise en matière d'audit énergétique pour les référents techniques disposant d'un titre ou d'un diplôme de niveau I dans le domaine de la maîtrise de l'énergie : 3 ans
- Durée d'expérience requise en matière d'audit énergétique pour les référents techniques disposant d'un titre ou d'un diplôme de niveau II, dans le domaine de la maîtrise de l'énergie : 5 ans
- Durée d'expérience requise en matière d'audit énergétique pour les référents techniques disposant d'un autre titre ou diplôme : 7 ans
En outre, il/ils doit/doivent avoir suivi une formation à l'audit énergétique abordant la méthodologie de l'audit. Fournir pour chaque référent technique une attestation de formation.

"Moyens matériels" :

Les moyens techniques utilisés dans la réalisation des audits énergétiques permettant d'appliquer les exigences méthodologiques prévues par les normes 16247-1 et 16247-4 doivent être mentionnés. Leur possession ou leur utilisation est attestée par des factures d'achat et/ou de location.

"Moyens méthodologiques" :

Fourniture d'une note méthodologique d'intervention s'appuyant sur les normes NF EN 16247-1 et NF EN 16247-4.

Critère complémentaire spécifique "Références" *

Fournir 3 références d'une ancienneté de moins de 3 ans.

A l'appui de chacune de ces références, le postulant fournit les rapports d'audit énergétique correspondants. Ces rapports qui permettent de juger de la qualité du travail ainsi que de leur conformité à la méthodologie présentée, décrivent l'ensemble des étapes de l'audit dont : le contact préliminaire, la réunion de démarrage, le recueil des données, la conduite du travail sur place et les visites de sites.

 

* En complément des critères d’attribution généraux définis dans le référentiel de qualification OPQIBI

Dernières Actus


L’OPQIBI au salon BATIMAT 2017

En savoir +

Déplacement de l’OPQIBI à La Réunion du 25 au 29 septembre 2017

En savoir +

« Nouvelles qualifications OPQIBI en commissionnement, en sites et sols pollués (SSP) et en coût global »

En savoir +

Edition d’une nouvelle fiche pratique « Certificats OPQIBI et marchés publics » suite à la réforme 2016 »

En savoir +