Fiche de qualification : Audit énergétique des bâtiments (tertiaires et/ou habitations collectives)

Qualification : 1905
Libellé de la qualification

Audit énergétique des bâtiments (tertiaires et/ou habitations collectives)

Définition de la qualification

Audit réalisé selon la méthodologie prévue par les normes 16247-1/2012 et 16247-2/2014 visant l'amélioration de l'efficacité énergétique d'un bâtiment ou d'un groupe de bâtiments existants. Il comprend :
- état détaillé des éléments du bâti, de son environnement, des sources actuelles d'énergie, des équipements, de leurs fonctionnements, des contrats de fourniture et de services.
- bilan des consommations et des sources de perte des énergies,
- analyse et synthèse de la situation, identification des gisements d'économie d'énergie aux moyens de méthodes de calcul transparentes et documentées, en ne se limitant pas à la méthode réglementaire qui n'est pas acceptable pour l'évaluation des économies réelles compte-tenu de son caractère conventionnel.
- inventaire de propositions techniques et financières et de conseils hiérarchisés, permettant au maitre d'ouvrage d'apprécier les actions nécessaires d'investissement, d'exploitation, de maintenance et de maîtrise des consommations.

Nota : la seule réalisation d'un DPE ne relève pas de cette qualification.

Nota : l'attribution de la qualification 1905 entraine automatiquement celle de la qualification 1911.

Critères complémentaires spécifiques *
Moyens humains :

Le (ou les) référent(s) technique(s) est/sont un/des thermicien(s) devant justifier d'une formation initiale qualifiante ou continue de 3 jours minimum en matière d'audit énergétique traitant les objectifs pédagogiques suivants :

- Recueillir et analyser les informations permettant de comprendre le fonctionnement réel du bâtiment
- Préparer la visite sur site et identifier les points de blocage
- Sur site, savoir évaluer l'état de :
o la chaufferie
o l'éclairage
o la ventilation
o l'état du bâti
o des équipements responsables des autres usages
- Sur site, savoir questionner les occupants sur confort et usages.
- Recoller l'analyse des factures avec l'évaluation des consommations théoriques du bâtiment faite sur logiciel de calcul autre que réglementaire.
- Identifier les postes à fort impact, dégager les priorités de travaux et les chiffrer.
- Convaincre le maître d'ouvrage.

Produire un justificatif de cette formation.


Durée d'expérience requise pour les référents techniques en matière d'audit énergétique :

- Pour les référents techniques disposant d'un titre ou d'un diplôme de niveau I dans le domaine de la maîtrise de l'énergie : 3 ans

- Pour les référents techniques disposant d'un titre ou d'un diplôme de niveau II ou III, dans le domaine de la maîtrise de l'énergie : 4 ans

- Pour les référents techniques disposant d'un autre titre ou diplôme : 7 ans


En outre la structure devra posséder en propre un ou plusieurs spécialistes possédant des compétences dans le domaine de l'électricité courants forts et du clos et couvert.

Moyens matériels :

Le postulant présente les moyens techniques utilisés dans la réalisation des audits énergétiques permettant d'appliquer les exigences méthodologiques prévues par les normes 16247-1 et 16247-2. Ces moyens sont a minima les suivants : luxmètre, wattmètre, ampèremètre, voltmètre, pince ampèremétrique, équipement de mesure des températures et débits de ventilation, analyseur de combustion, caméra thermique, logiciel de simulation thermique dynamique.

La possession ou l'utilisation de ces moyens est attestée par des factures d'achat et/ou de location ou des attestations de prêt.

Moyens méthodologiques :

Le postulant fournit une note méthodologique d'intervention ; elle s'appuie sur la norme NF EN 16247-1. (+ 16247-2).

Références :

Fournir 3 références d'une ancienneté de moins de 3 ans.

Pour chaque référence : fournir un exemplaire du rapport d'audit (incluant les annexes de calcul) afin de permettre de juger de la qualité du travail ainsi que de la conformité de celui-ci à la méthodologie présentée. Chaque rapport décrit, en particulier, l'ensemble des étapes de l'audit dont le contact préliminaire, la réunion de démarrage, le recueil des données, la conduite du travail sur place et les visites de site.

Justificatifs à fournir
Identification :

Pièces justificatives générales :
  • Statuts ou, pour les professions libérales, attestation INSEE
  • Kbis de moins de 3 mois
  • Formulaire CERFA n° 2052,2035A ou 2033B issu de la liasse fiscale pour le dernier exercice clos
  • Formulaire CERFA n° 2058C issu de la liasse fiscale pour le dernier exercice clos
  • Le cas échéant, liste des porteurs de parts ou d'actions détenant plus de 10% du capital social de la structure postulante, avec les montants détenus
  • Attestation(s) d'assurance(s) en vigueur (RCP, RCE et, si nécessaire RCD) et mentionnant les activités garanties
  • Attestation de régularité sociale et fiscale
  • CV du/des dirigeant(s) ayant le pouvoir d'engager la structure
  • Casier judiciaire (bulletin n°3) du/des dirigeant(s) ayant le pouvoir d'engager la structure
  • Plaquette commerciale (si existante)
Moyens humains :

Pièces justificatives générales :
  • Attestation sur l'honneur du dirigeant ou DSN détaillée. Le justificatif doit faire apparaître la masse salariale globale ainsi que les nom, prénom, fonction, temps de travail, type de contrat et date d'embauche des collaborateurs cités dans votre dossier
  • DAS 2 pour le dernier exercice clos (CERFA n°10144 - Déclaration des honoraires)
  • Fiche collaborateur (issue de l'impression des pages de votre dossier sur l'Extranet OPQIBI)
  • CV détaillé
  • Diplôme(s) éventuel(s)
  • Justificatifs de formation (autres que ceux exigés pour certaines qualifications)
Pièces justificative spécifiques :
  • Justificatif de formation à l'audit énergétique bâtiment
Moyens matériels :

Pièces justificatives générales :
  • Note sur les moyens matériels
Pièces justificative spécifiques :
  • Justificatifs des moyens techniques utilisés dans la réalisation des audits énergétiques permettant d'appliquer les exigences méthodologiques prévues par les normes 16247-1 et 16247-2. Ces moyens sont a minima les suivants : luxmètre, wattmètre, ampèremèt
Moyens méthodologiques :

Pièces justificative spécifiques :
  • Note méthodologique d'intervention s'appuyant sur les normes NF EN 16247-1 et 16247-2
Références :

Pièces justificatives générales :
  • Liste de références
  • Attestation référence OPQIBI (remplie et signée par donneur d'ordre)
  • Pièce contractuelle (contrat, commande, CCTP,...)
Pièces justificative spécifiques :
  • Rapport d'audit

* En complément des critères d’attribution généraux définis dans le référentiel de qualification OPQIBI

Pour cette qualification, nous vous recommandons de prendre connaissance du tableau de points de contrôle utilisé pour l'analyse des références présentées. « Cliquer Ici »

Derniéres Actualités

Participation de l’OPQIBI à ENERGAÏA les 8 et 9 décembre à Montpellier

10 Novembre 2021

L’OPQIBI participera pour la 1ère fois à ENERGAÏA, le Forum Européen des énergies renouvelables qui se déroulera les 8 et 9 décembre au Parc des Expositions de Montpellier.


En savoir plus

L'OPQIBI partenaire d’ENERJ-MEETING LYON le 24 novembre 2021

06 Octobre 2021

L’OPQIBI sera partenaire d’ENERJ-MEETING, journée de l’efficacité énergétique et environnementale du bâtiment...


En savoir plus

Nouvelle qualification OPQIBI en « maîtrise d’œuvre de génie écologique »

08 Mars 2021

L’OPQIBI vient de mettre en place une nouvelle qualification pour les prestataires d’ingénierie ..


En savoir plus

104, rue Réaumur - 75002 Paris

Tél. : 01 55 34 96 30